Retraite : démarches et documents

Auteur : Guillaume Serres
juin 2012

Quand penser à sa retraite et comment procéder ? À quel âge peut-on ou doit-on se pencher sur l’évolution de ses trimestres et de ses points retraite ?

Il n’est jamais trop tôt pour préparer sa retraite. Il faut même s’en préoccuper bien en amont !

1 - Gardez vos fiches de paie

La démarche qui précède toutes les autres : conserver l’ensemble de ses bulletins de salaire. « Même si la personne n’est pas censée vérifier que son entreprise verse les cotisations, les feuilles de paie servent de justificatifs et seront demandées à terme si celles-ci n’ont pas été versées », explique Sylviane Lepetit, responsable service gestion participants retraites du groupe Apicil.

2 - Faites le point sur votre retraite

« J’invite toutes les personnes à vérifier régulièrement et le plus tôt possible leurs droits à la retraite », conseille vivement Lionel Bonnet, responsable expert retraite chez Mondial Assistance. Quels sont les moyens de se tenir au courant ?

-          La demande d’un Relevé individuel de situation (RIS), prévu par la loi Fillon de 2003. Depuis 2007, ce dernier est envoyé en version papier (il est disponible sur demande en version électronique depuis janvier 2012) tous les cinq ans à chaque salarié ayant entre 35 et 50 ans. Il comprend notamment les feuillets récapitulatifs des droits. « Le RIS récapitule année par année le nombre de trimestres et de points acquis et permet de constater d’éventuelles erreurs ou écarts importants », explique Jean-Pierre Decourcelle, directeur technique adjoint du groupe Prévoir.

-          l’Estimation indicative globale (EIG), qui est transmise tous les cinq ans aux personnes à compter de 55 ans et jusqu'au départ à la retraite. Elle contient à la fois les documents du RIS et une estimation chiffrée du montant annuel brut de la future retraite.

-          l’Entretien information retraite (EIR), prévu par la loi Woerth (2010), accessible à partir de 45 ans. « Les personnes de la génération 1967 se verront proposer sur leurs RIS des entretiens dès la fin 2012, explique Sylviane Lepetit. C’est aux salariés d’y donner suite. »

3 - Faites le point sur votre retraite complémentaire

« Le site commun de l’Arrco et de l’Agirc propose aussi ce type de formulaires pour les retraites complémentaires, et il y a en plus les plateformes téléphoniques Cicas pour s’informer », ajoute Lionel Bonnet.

4 - Un dossier pour prendre votre retraite

Il faut ainsi se préparer « six mois avant sa date de départ à la retraite », conseille Lionel Bonnet. « Pour un salarié qui a fait l’intégralité de sa carrière dans une même boîte, les démarches seront assez simples », explique Jean-Pierre Decourcelle. Toujours est-il qu’un dépôt tardif de dossier peut faire perdre des droits et retarder les paiements.

A noter : voici les principales pièces à déposer dans le cadre d’une demande de mise à la retraite auprès de la Sécurité sociale d’un côté, et des régimes complémentaires de l’autre : des preuves quand il n’y a pas de traces d’activités, un relevé d'identité bancaire et éventuellement un livret de famille.

« Il est très important de mettre par écrit la date précise à laquelle on a décidé de liquider sa retraite », avertit Philippe Le Chevalier, conseiller patrimoine et prévoyance rattaché au réseau AXA. « Pour la retraite de base, il y a le site de la Cnav, qui est assez bien fait et propose tous les formulaires utiles », estime Philippe Le Chevalier.

Guillaume Serres © Cadremploi.fr


haut de page