La retraite des cadres du privé

Auteur : Christèle Boisseau-Potier
février 2012

Vous êtes cadre du privé et vous désirez gérer au mieux votre retraite ? Qu’à cela ne tienne ! La complémentaire Agirc est justement là pour vous aider dans vos démarches et vous faciliter la vie. Explications.

Le système de retraite français est fondé sur ce que l’on appelle communément le système de retraite par répartition. Les cotisations des salariés servent à assurer les indemnités des retraités actuels. Un système qui doit cependant évoluer face à l’augmentation du nombre de retraités due notamment à l’arrivée à la retraite de la génération des baby-boomers et à l’allongement de la durée de vie. Les générations actuelles ne pourront pas bénéficier d’autant de largesses et devront anticiper en se constituant un capital. Sylvain Rousseau, directeur des départements prévoyance, santé, retraites et avantages sociaux au sein du cabinet Towers Watson, conseille de faire des efforts en matière d’épargne et d’être propriétaire de sa résidence principale afin de disposer d’un patrimoine. 

La retraite de base des cadres du privé

Le système des retraites est généralisé à tous les actifs depuis 1945, et comprend une retraite de base et une retraite complémentaire obligatoire auxquelles cotise l’ensemble des actifs. Les cadres cotisent davantage, car ils sont concernés par une troisième caisse de retraite qui leur est spécifique et qui leur permettra de toucher une retraite bonifiée. Ainsi, lorsque vous avez le statut cadre, votre organisme de retraite est d’abord celui de la Cnav, caisse nationale d’assurance vieillesse, qui gère la retraite générale de la Sécurité sociale. En tant que caisse nationale, elle définit les orientations de la branche retraite.

La retraite complémentaire Agirc-Arrco

D'autre part, en tant que cadre, vous cotisez aussi à des régimes de retraite complémentaires : l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire) et à l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres), qui est la caisse de retraite des cadres. Ces caisses de retraite complémentaires ont été créées par les partenaires sociaux, syndicats de salariés et organisations d’employeurs. Elles ont la charge de fixer de manière autonome le montant des cotisations et de la retraite complémentaire. « Avant 2001, les caisses Arrco et Agirc étaient indépendantes, rappelle Philippe Le Chevalier, conseiller patrimoine et prévoyance rattaché au réseau AXA. Heureusement, elles ont fusionné et on a harmonisé leur fonctionnement. »

L’Agirc gère le régime des retraites des cadres du secteur privé de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et des services, soit près de 4 millions de salariés et 2,6 millions de retraités. Le principe est simple : tous les mois, des cotisations sont prélevées sur votre salaire et chaque année ces cotisations se transforment en points retraite. Ces derniers vont s’accumuler tout au long de votre parcours professionnel et seront conservés quels que soient les changements rencontrés au cours de la carrière. Le nombre total de points donnera le montant annuel de votre retraite.

Pour en savoir plus :

www.agirc.fr

www.agirc-arrco.fr

Christèle Boisseau-Potier © Cadremploi.fr


haut de page